Open Innovation: What's Behind the Buzzword?

Résumé

Dans le contexte actuel d’intensification de la concurrence, d’accélération de la mondialisation et de crise économique, de nombreuses entreprises ouvrent leurs dispositifs d’innovation en collaborant avec de nombreux partenaires externes de différentes natures – particuliers, entreprises, laboratoires de recherche, structures publiques – dans le but d’améliorer et d’accélérer leur capacité d’innovation. On assiste à un véritable engouement pour l’« Open Innovation » de la part des entreprises et des spécialistes de management. Afin d’appréhender la réalité qui se cache derrière ce terme à la mode, Accenture et l’Institut pour l’Innovation et la Compétitivité i7, créé et porté par ESCP Europe, ont étudié les pratiques actuelles des entreprises ayant mis en œuvre l’Open Innovation depuis plusieurs années. Ils ont analysé son impact sur la manière de piloter les partenariats externes et sur l’organisation interne, tout en étudiant ses effets sur la performance des entreprises en matière d’innovation.

Cette étude montre que l’Open Innovation génère une approche systématique et structurée qui va bien au delà de l’innovation en réseau que certaines entreprises pratiquent de longue date. Elle induit un changement profond dans la culture et les processus, pour passer d’une approche expérimentale et au cas par cas vers des dispositifs et une organisation orientés vers l’identification, l’attraction et la collaboration avec des partenaires externes diversifiés et éloignés. L’Open Innovation recouvre en réalité une très grande diversité de pratiques, depuis les approches focalisées sur certains types de sujets et certains partenaires jusqu’aux approches complètement ouvertes. Elle exige des investissements et un véritable management du changement pour transformer la culture de l’entreprise. Tout comme pour l’innovation en général, les entreprises ont encore des difficultés à définir des indicateurs de performance de l’Open Innovation, mais elles soulignent que cette approche réduit les délais d’innovation, augmente le nombre de projets et la capacité à innover, stimule la protection de la propriété intellectuelle et nourrit les efforts en matière de développement durable.

Auteurs: 
Delphine Manceau; Valérie Moatti; Julie Fabbri; Pierre-François Kaltenbach; Line Bagger-Hansen
Date de publication: 
Lundi, 2 Avril, 2012